Biologie de la peau

desmosome/desmosomes

info dans groupe Glossaire

info articles lies mot

Le desmosome est un système de jonction entre deux kératinocytes   qui présente une structure symétrique complexe. De part et d’autre d’une ligne extracellulaire, on retrouve donc la membrane plasmique des kératinocytes, une plaque dense de 0,1 à 2 μm de longueur et d’épaisseur régulière, accolée au feuillet interne de la membrane plasmique, et enfin les tonofilaments accrochés sur cette plaque.

Les desmosomes sont des structures moléculaires complexes organisées autour de glycoprotéines transmembranaires, les cadhérines desmosomales. Les domaines extracellulaires des cadhérines sont situés dans l’espace intercellulaire desmosomal ou « coeur » pour assurer l’adhésion entre les cellules voisines. La partie intracellulaire de ces protéines est associée aux plaques desmosomales où sont présentes de nombreuses protéines cytoplasmiques et où s’insèrent les filaments intermédiaires de kératines  . Les principales protéines de la plaque desmosomale appartiennent à deux grandes familles : la famille armadillo et la famille des plakines.

Les membres de la famille armadillo sont la plakoglobine (PKG), une molécule adaptatrice liant les cadhérines, (desmocollines (DSC) et desmogléines (DSG)), à des protéines de plaque, et les plakophilines
(PKP). Les différentes isoformes de desmogléines et de desmocollines ont une distribution variable dans l’épiderme   : Dsg2 est présente dans la couche basale de l’épiderme alors que Dsc2, Dsc3 et Dsg3 se retrouvent dans la couche basale mais aussi dans les couches suprabasales intermédiaires de l’épiderme. Quant à Dsg1, Dsc1 et Dsc4, leur expression s’effectue au niveau de la partie superficielle de l’épiderme.

La famille des plakines est principalement représentée par les desmoplakines (DP), responsables de la liaison entre les protéines armadillo et les filaments intermédiaires de kératines, l’envoplakine et la périplakine. PKP3 reste constante dans toutes les couches de l’épiderme alors que PKP2 est graduellement remplacée par PKP1

Articles

L’épiderme et la différenciation des kératinocytes

dimanche 25 octobre 2015 par Michel Démarchez

Le développement embryonnaire de la peau

mardi 1er décembre 2015 par Michel Démarchez

L’EPIDERME, UNE BARRIERE SUR TOUS LES FRONTS

samedi 9 avril 2016 par Michel Simon, Marie Reynier

Mots-clés dans le même groupe

Autres groupes de mots-clés

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1066025

Suivre la vie du site fr    ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 27