Biologie de la peau

cellules souches embryonnaires/cellules ES

info dans groupe Glossaire

info articles lies mot

Les cellules souches embryonnaires, également appelées cellules ES (de l’américain Embryonic Stem) sont des cellules pluripotentes obtenues à partir d’un embryon à un stade très précoce de son développement, c’est à dire entre le stade de morula précoce jusqu’au stade blastocyste. Le blastocyste est un embryon de moins de 7 jours constitué de 3 parties, le trophoblaste périphérique, la masse cellulaire interne et une grande cavité remplie de liquide, le blastocèle. Les cellules de la masse cellulaire interne du blastocyste sont des cellules ES capable de donner à elles seules l’organisme en entier. Le trophoblaste donnera le placenta qui liera l’embryon à l’utérus maternel. Le blastocèle disparaîtra progressivement au cours du développement embryonnaire. C’est à partir de la masse interne du blastocyste que les premières cellules ES humaines ont été isolées.

Il est possible d’obtenir des cellules souches ES à un stade un peu plus tardif du développement embryonnaire en récupérant les cellules germinatives primitives juste avant leur migration extra-embryonnaire ; celles-ci sont des cellules souches qui donneront les cellules germinales, les ovogonies à l’origine des ovules chez la femelle et les spermatogonies à l’origine des spermatozoïdes chez l’homme. Très tôt chez l’embryon, ces cellules s’individualisent du reste de l’embryon en s’établissant transitoirement dans les parties extra-embryonnaires. Cette migration aurait pour objet d’empêcher la méthylation de l’ADN de ces cellules, qui se produit dans les autres cellules embryonnaires et qui réduirait leur potentiel de différenciation, ce qui leur permettra de produire des gamètes qui après la fécondation auront la capacité de produire un nouvel individu.

L’utilisation des cellules ES pour la recherche médicale et les applications thérapeutiques qui en découlent ont fait l’objet de très nombreuses controverses, principalement parce que leur isolement nécessite la destruction d’un embryon, soit surnuméraire, soit issu de la fécondation in vitro, soit par clonage (par transfert du noyau d’une cellule dans un ovule préalablement vidé du sien). Elle est limitée pour des raisons éthiques et légales et sera probablement remplacée par celle des cellules iPS (voir plus loin) qui permettent d’éviter la plupart des problèmes liés aux cellules ES.

Articles

Le développement embryonnaire de la peau

mardi 1er décembre 2015 par Michel Démarchez

Les cellules souches

mercredi 2 novembre 2011 par Michel Démarchez

Mots-clés dans le même groupe

Autres groupes de mots-clés

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1066439

Suivre la vie du site fr    ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 37