Biologie de la peau

mélanocyte/mélanocytes

info dans groupe Glossaire

info articles lies mot

Le mélanocyte est une cellule dendritique de la peau possédant une activité dopa-oxydasique et produisant la mélanine  . Dans la peau, les mélanocytes sont distribués régulièrement dans l’assise basale de l’épiderme   et se localisent au niveau de l’infundibulum et au sommet des papilles dermiques dans les follicules pileux. Des mélanocytes dermiques ont également été décrits chez l’Homme mais dans des circonstances très particulières (tache mongolique, naevus de OtA).

Le nombre de mélanocytes par mm2 est de 2000 ou plus dans la peau exposée du visage et dans la peau du scrotum ou du prépuce et de 1000 à 1500 mélanocytes par mm2 sur le reste du corps des populations caucasiennes, négroîdes et mongoloîdes ; les différences raciales dans la pigmentation   ne sont pas dues à des différences dans le nombre de mélanocytes.

Les mélanocytes épidermiques sont dispersés de façon régulière, parmi les kératinocytes   basaux de l’épiderme selon un ratio de 1:10. Un mélanocyte distribue la mélanine qu’il produit à environ 36 kératinocytes avoisinants, constituant avec ceux-ci une unité fonctionnelle, appelée unité épidermique de mélanisation.

En microscopie électronique, les mélanocytes se caractérisent par un cytoplasme clair, ne contenant ni tonofilaments, ni desmosomes  , mais contenant de nombreux microfilaments et des organelles spécifiques, les mélanosomes   à différents stades de maturation.

JPEG - 166.9 ko
. 1)Un mélanocyte humain observé avec un microscope électronique à transmission dans une peau humaine deux mois après transplantation sur la souris nude (x 10000) ; 2) détail d’un autre mélanocyte montrant les mélanosomes (x20000).
Noter la présence des mélanosomes à différents stades de différenciation, l’absence de desmosomes avec les kératinocytes voisins, et la localisation du mélanocyte à la jonction dermo-épidermique avec interruption de la lamina densa à son niveau.

L’activité des mélanocytes épidermiques est continue alors que celle des mélanocytes des follicules pileux suit le rythme du cycle pilaire et a lieu uniquement pendant les phases anagène III à IV. Le turnover de la population des mélanocytes épidermiques est faible avec de rares mitoses alors que la population mélanocytaire du bulbe pileux est renouvelée à chaque cycle. Pendant les phases télogène et catagène du cycle pilaire certains mélanocytes bulbaires survivent et se dédifférencient en perdant leur activité DOPA-oxydase formant ainsi un réservoir bulbaire. Puis, au début de la phase télogène, ces mélanocytes vont proliférer, se différencier, et repeupler le bulbe pileux.

Quelle que soit leur localisation dans la peau, les mélanocytes ont une origine embryologique commune, la crête neurale. Les précurseurs des mélanocytes, les mélanoblastes, sont de grandes cellules rondes ou ovalaires qui se différencient en mélanocytes en devenant dendritique et en démontrant une activité DOPA oxydase. Cette différenciation a lieu chez l’homme entre la 8e et la 14e semaine de gestation. Les mélanocytes colonisent le derme   et l’épiderme avant la différenciation des poils et, au stade initial de l’apparition des poils, se répartissent au hasard sans localisation privilégiée dans l’ébauche pilaire. Ce n’est qu’après le sixième mois de la vie intra-utérine, que les mélanocytes se localiseront dans l’infundibulum et au sommet de la papille dermique dans le bulbe pileux. Le nombre des mélanocytes dermiques diminue durant la gestation et ils ont virtuellement disparu à la naissance, alors que les mélanocytes épidermiques établis à la jonction dermo-épidermique   continuent de proliférer et commencent à produire des mélanosomes dans lesquels est synthétisée la mélanine.

Articles

Le vieillissement cutané

mardi 31 juillet 2012 par Michel Démarchez

Effets tissulaires des UV

jeudi 24 avril 2014 par Emilie Warrick

Immunosuppression induite par les UVs

samedi 9 novembre 2013 par Michel Démarchez

L’épiderme et la différenciation des kératinocytes

dimanche 25 octobre 2015 par Michel Démarchez

La cicatrisation de la peau humaine transplantée sur la souris nude suite à une plaie profonde impliquant le derme et l’épiderme

lundi 13 juin 2011 par Michel Démarchez

Le développement embryonnaire de la peau

mardi 1er décembre 2015 par Michel Démarchez

Le mélanocyte et la pigmentation

samedi 28 janvier 2017 par Michel Démarchez

Le rayonnement solaire et la peau : définitions

dimanche 11 novembre 2012 par Michel Démarchez

Les produits dépigmentants

jeudi 14 avril 2016 par Eve Oualid-Bokobza

L’EPIDERME, UNE BARRIERE SUR TOUS LES FRONTS

samedi 9 avril 2016 par Michel Simon, Marie Reynier

Mots-clés dans le même groupe

Autres groupes de mots-clés

Rubriques

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1022686

Suivre la vie du site fr    ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 87