Biologie de la peau

Le modèle de la peau humaine greffée sur la souris « nude »

jeudi 30 décembre 2010 par Michel Démarchez

 Le modèle d’étude

La peau humaine adulte est un organe complexe qui, schématiquement, peut être divisé en 3 compartiments : l’épiderme, le derme   et l’hypoderme  . La zone de jonction entre l’épiderme et le derme fait souvent l’objet d’une approche spécifique. L’épiderme, en contact avec l’environnement extérieur, est un épithélium pluristratifié. Dans ce tissu, le compartiment extracellulaire est réduit au ciment intercellulaire. A l’inverse, le derme est constitué d’un petit nombre de cellules et d’une matrice extracellulaire   bien développée. Les fibroblastes   constituent la population majoritaire des cellules du derme. Le derme est traversé par un réseau ramifié de vaisseaux sanguins, de vaisseaux lymphatiques et de nerfs qui met en relation la peau avec le reste de l’organisme. Profondément enfoncées dans le derme, se trouvent également des annexes de l’épiderme telles que les glandes sébacées, les follicules pileux et les glandes sudorales. La jonction dermo-épidermique   est composée d’une matrice extracellulaire dont les constituants sont secrétés par les cellules de l’épiderme et du derme.

En pratique, il est impossible de transplanter une peau humaine entière sur une souris« nude ». L’épaisseur de la peau que nous avons transplantée était de l’ordre de 0.4 à 0.7 mm. Dans ce cas, comme l’indique la figure ci-dessous, les parties profondes des annexes épidermiques sont éliminées ainsi que l’hypoderme et une grande partie du derme. C’est donc une peau simplifiée qui a été étudiée au cours de nos travaux.

JPEG - 100.3 ko
Représentation schématique de la peau humaine greffée
Comme l’indique cette figure, la peau humaine greffée ne contient pas la partie inférieure du derme et donc les parties profondes des annexes cutanées. C’est doncune peau« simplifiée » qui est greffée

En pratique la transplantation est une manipulation très simple. Lorsque l’animal est anesthésié, un morceau de peau de souris de 1 cm de diamètre est disséqué puis remplacé par un morceau de peau humaine de la même taille. Ce dernier est maintenu en place par un pansement qui sera enlevé une semaine après l’opération. A ce stade, la peau humaine greffée est laissée à l’air.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 3693 / 1688034

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site LES OUTILS DE RECHERCHE  Suivre la vie du site Les modèles d’étude  Suivre la vie du site La peau humaine transplantée sur la souris nude   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 29