Biologie de la peau
Accueil > STRUCTURE ET FONCTIONS > La peau humaine normale > L’épiderme > Les mélanocytes > Les mélanocytes

Les mélanocytes

Articles de cette rubrique


La couleur de la peau

Le mélanocyte et la pigmentation (Les mélanocytes)

(Nouvelle bibliographie complétée et mise à jour 2016)
samedi 28 janvier 2017 par Michel Démarchez

La pigmentation   de la peau est un processus complexe qui, dans l’épiderme   comme dans les follicules pileux, débute avec la synthèse de la mélanine   dans les mélanosomes   au sein des mélanocytes  , suivie par le transfert des mélanosomes aux kératinocytes   environnants qui vont ultérieurement transporter le pigment et éventuellement le dégrader.

Chez l’homme, l’ensemble de la population des mélanocytes se localise dans les follicules pileux et dans l’assise basale de l’épiderme. Quelle que soit leur localisation dans la peau, les mélanocytes ont une origine embryologique commune, la crête neurale dont elles dérivent sous formes de mélanoblastes (cellules non-pigmentées).

Il existe deux types de mélanine dans les cellules épidermiques, l’eumélanine, un pigment de couleur brun-noir, et la pheomélanine un pigment de couleur jaune-rouge. Dans les mélanocytes, cohabitent des eumélanosomes et des phéomélanosomes. La tyrosinase est l’enzyme-clé qui régule les premières étapes de la synthèse de la phéomélanine et de l’eumélanine : la conversion de la L-tyrosine en L-3,4-dihydroxyphénylalanine (L-DOPA) et l’oxydation de ce composé en dopaquinone. A partir de la dopaquinone, les voies de synthèse diffèrent pour l’eumélanine et la phéomélanine.

Le rôle majeur des mélanines est de protéger la peau contre les effets néfastes des rayons UV   et d’empécher ainsi le développement de cancers cutanés.

Chez l’Homme, comme chez les autres Mammifères, la couleur de la peau et des poils est principalement déterminée par le nombre, la taille, le type et le mode de répartition des mélanosomes. Il est particulièrement intéressant de noter que dans les conditions normales, les différences raciales de pigmentation de la peau chez l’Homme ne reposent pas sur le nombre de mélanocytes présents dans l’épiderme. Pour une zone déterminée, le nombre de mélanocytes épidermiques est sensiblement identique chez le noir, le blanc ou l’asiatique. Les facteurs prépondérants dans le déterminisme de la couleur de la peau sont donc le type de mélanine synthétisé et le niveau d’activité des mélanocytes.



Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 947372

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site STRUCTURE ET FONCTIONS  Suivre la vie du site La peau humaine normale  Suivre la vie du site L’épiderme  Suivre la vie du site Les mélanocytes   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 15